teliosa

Ce qui a changé ma vie – La nuit noire de l’âme

Avoir des bas très bas pour quelques hauts très hauts. C’est cool de parler des hauts. Mais pour vraiment les comprendre, il faut comprendre les bas. Pour moi les deux sont corrélés. Plus vous voulez monter haut, plus vous devez accepter de descendre bas.

Avant que ça se passe bien pour moi.

Ça s’est aussi mal passé.

Apparemment, c’est ce qu’on appelle la « nuit noire de l’âme ». C’est ce que j’ai vécu il y a 3 ans.

Qu’est-ce que la nuit noire de l’âme ?

La nuit noire de l’âme est l’idée que tout ce que vous croyez vrai s’avère faux sur le monde qui vous entoure mais aussi sur qui vous êtes. Tout n’a plus de sens. Vous êtes dans un no man’s land et vous ne savez pas quoi faire.

Pour moi, c’est arrivé après mon premier CDI, ça s’est mal fini. Je n’ai jamais voulu être entrepreneur mais je n’avais pas envie de travailler pour quelqu’un d’autre donc j’ai essayé de reculer ce moment où j’allais me lancer le plus tard possible.

Je me retrouve donc sans travail, sans side project à côté (ce que j’avais toujours fait pourtant). Je suis sorti de ces 2 ans fatigué émotionnellement et psychologiquement.

Au même moment dans ma vie il s’est passé des trucs bizarres que je n’arrivais pas à expliquer. Des coïncidences qui semblaient trop grosses pour en être. Je commençais à expérimenter les synchronicités.

La nuit noire de l’âme : les synchronicités

La synchronicité ce sont quand vos pensées déclenchent indirectement un évènement extérieur à vous. Par exemple, vous pensez à une personne et cette personne vous appelle.

J’ai commencé à m’y intéresser en profondeur, Carl Jung et Einstein parlait beaucoup de ce phénomène. Cette période là qui a duré plusieurs mois, j’ai commencé à perdre le sommeil.

J’étais dans une période où je découvrais plein de choses sur la spiritualité et la physique quantique mais sur le plan matériel je ne faisais rien.

Le concept de surrender

Parfois pour réussir il faut toucher le fond pour rebondir plus fort. Dans cette période, je me disais « j’attends et ça va venir ». Les choses se passent comme elles devraient comme une sorte d’orchestration divine. Il faut que j’accepte cet inconfort extrême pour émerger dans quelque de beaucoup mieux.

Pour grandir dans la vie on a 2 options : grandir de façon linéaire ou grandir en régressant.

Quand on choisi la deuxième option, lors des bas c’est à cet endroit qu’on va apprendre des choses qui vont nous aider à exploser par la suite. Cependant le risque est de rester bloqué dans le bas, de s’y habituer et ne plus vouloir remonter. Il faut accepter des bas très très bas pour avoir des hauts très très hauts mais il ne faut pas rester au fond du lac.

Conclusion

L’avantage quand on vit ce genre de choses, il faut se dire que ce qui nous attend de l’autre côté est vraiment bien. Finalement, maintenant pour moi c’est l’exact opposé, il faut accepter et les affronter ce qui va donner une nouvelle dimension à votre vie.

Pour ne pas manquer les prochaines vidéos, abonnez-vous à notre chaîne en cliquant ici

Comment avoir 25 clients par semaine ?

SANS être une pro de la com’.
SANS avoir la fibre commerciale.
SANS être un expert en informatique.

Formation gratuite