teliosa

Comment se former au métier de sophrologue ?

Vous souhaitez entamer une reconversion professionnelle vers les métiers du bien-être et plus particulièrement vers le métier de sophrologue? Vous souhaitez savoir quelle formation est nécessaire pour être sophrologue? On vous dit tout ici!

Comment se former au métier de sophrologue? - Formation pour thérapeute - Teliosa, Quentin MDB

La tendance du bien-être et des métiers liés aux bien-être sont en plein essor et attirent de plus en plus de clients et de nouveaux thérapeutes. Le métier de sophrologue est l’un de ses métiers où la demande est de plus en plus importante.

L’avantage du métier de sophrologue c’est aucun diplôme, aucune certification n’est exigée mais cet avantage est aussi un inconvénient car les clients sont d’autant plus exigeants et regardants sur le choix de leur sophrologue.

Il est donc plus que nécessaire, pour se distinguer, de suivre des formations en sophrologie reconnues pour leur qualité et leur contenu.

Qui peut devenir sophrologue et se former au métier de sophrologue ?

L’avènement de la médecine douce explique la popularité des nombreux métiers tournés vers le bien-être et l’harmonie du corps et de l’esprit, comme c’est le cas pour du métier de sophrologue. Si ce métier ne requiert légalement aucune qualification pour être exercé, il exige certaines qualités et savoir-faire. Principalement tourné vers l’humain, le métier de sophrologue nécessite en effet une grande capacité d’écoute et de l’empathie, permettant au thérapeute de bien comprendre les besoins de son client et ainsi lui permettre de changer le regard qu’il porte sur lui, de retrouver de la sérénité et du bien-être.

Il est aussi important de faire preuve de bienveillance, de tolérance. Pour que les interactions soient facilitées entre votre patient et vous-même, votre communication doit être fluide, simple et efficace. Les séances de sophrologie s’adressent à tout les âge et à tous les milieux sociaux. Il est donc essentiel d’être à l’aise avec chaque client, peu importe son âge, ses racines, ses besoins ou ses problèmes.

Au delà des qualités, certaines compétences sont aussi importantes pour réussir dans le métier de sophrologue. Comme avoir un certain sens de l’animation et une âme créative pour adapter vos séances selon vos patient ou lorsqu’il s’agit de séances de groupe. Ces compétences vous permettront de varier vos exercices et d’instaurer une ambiance agréable et conviviale lors de vos séances de sophrologie. La connaissance de la psychologie humaine et du corps humains sont également souhaitables;

Sophrologue : comment faire pour arriver à ce métier ? - Teliosa

Quelles sont les formations pour devenir sophrologue ?

La profession de sophrologue est dite « libre », aucun diplôme n’est exigée pour s’installer. Pour une reconversion professionnelle en tant que sophrologue, il est préférable toutefois de suivre une formation qui vous apportera les fondements théoriques et pratiques de cette discipline. Les techniques apprises et maîtrisées vous apporteront aussi une reconnaissance et légitimité professionnelle.

Si vous souhaitez vous reconvertir dans le métier de sophrologue, plusieurs formations existent. Ces formations sont pensées pour vous permettre de changer de vie et exercer le métier de sophrologue rapidement et simplement. Il est préférable d’opter pour une formation qui vous permettra d’obtenir la certification professionnelle de sophrologue (RNCP niveau III). Grâce à cette certification, vous légitimez votre expertise, vos compétences. Vous pourrez utiliser votre CPF et il sera possible, sous certaines conditions, d’obtenir des aides financières.

Il existe pléthore de formations pour devenir sophrologue : l’essentiel est de choisir une formation adaptée à vos préférences et à vos attentes. Pour simplifier votre choix, déterminez d’abord le courant de la sophrologie qui vous attire le plus, à savoir :

  • L’école caycédiennes.
  • La sophrologie Dynamique
  • La sophrologie analytique

En règle générale, les formations durent environ 300 heures et mixent cours pratiques et cours théoriques permettant un apprentissage complet.

Suite à la crise sanitaire, de nombreux établissements ont favorisé le développement d’outils permettant l’apprentissage à distance. Si cette solution semble avantageuse pour pouvoir concilier études et rythme de vie quotidien, elle laisse de côté la pratique qui est une part importante des formations en présentielle. Cependant, elle reste une parfaite option pour les personnes en reconversion professionnelle : elle n’impose aucune contrainte horaire et permet généralement de véritables économies sur les frais de déplacements ou de restauration par exemple. Les formations à distance imposent toutefois d’être autonome et d’être capable de gérer ses temps d’étude seul.

De préférence, choisissez une formation en présentielle qui vous permettra de vous exercer tout au long de votre cursus et d’échanger avec de futur thérapeutes; Vous profiterez ainsi d’une dynamique de groupe qui facilitera votre apprentissage.

Quels sont les études et cursus pour se former au métier de sophrologue ?

Aucun diplôme ou niveau d’étude n’est imposé pour ouvrir un cabinet de sophrologie, les cursus des sophrologues sont donc très variés. Ainsi , certains sophrologues choisissent de coupler leur formation en sophrologie avec une formation de psychothérapeute ou des formations en PNL ou d’hypnothérapeute.

Le point important à retenir est qu’en suivant et validant une formation de sophrologue , vous bénéficiez d’un savoir-faire complet et d’une légitimité. Il est bien plus facile de s’imposer en tant que sophrologue libéral lorsque l’on détient une certification professionnelle de sophrologie: grâce à cette certification, vous serez en mesure de justifier le tarif de vos séances et ainsi profiter d’un chiffre d’affaires plus important.

Certains praticiens exercent leur métier dans des infrastructures médicales comme des centres médicaux, EHPAD ou centres destinés au bien-être et sont considérés comme sophrologue salarié, tandis que d’autres travaillent à leur compte et sont quant à eux, considérés comme sophrologues libéraux.

Il est aussi possible d’être sophrologue salarié à temps partiel, pour pouvoir développer son activité de sophrologue indépendant plus sereinement.

Le chiffre d’affaires d’un sophrologue libéral dépend principalement du prix de ses séances de sophrologie et du nombre de séances qu’il effectue sur un mois. Le prix des séances varie selon leur durée, le lieu d’exercice et la reconnaissance professionnelle du thérapeute. Le sophrologue libéral fixe lui même le prix de ses séances. Définir ses tarifs n’est pas toujours chose aisée mais pour commencer vous pouvez toujours regarder les tarifs de vos concurrents pour vous guider. Bien sûr, le prix d’une séance de sophrologie en cabinet sera moins cher qu’une séance à domicile.

Le métier de sophrologue est un métier idéal pour toute personne souhaitant se reconvertir dans les métiers du bien-être. Mais il est essentiel de démarrer un cursus d’apprentissage pour maîtriser les différentes techniques du métier et ainsi pouvoir profiter plus rapidement d’un meilleur salaire grâce notamment à de bonnes recommandations qui attireront de nouveaux clients.

Vous souhaitez en savoir plus sur le métier de sophrologue :

Comment avoir 25 clients par semaine ?

SANS être une pro de la com’.
SANS avoir la fibre commerciale.
SANS être un expert en informatique.

Formation gratuite