teliosa

Comment une diététicienne est passée de 0 à 100 consultations par mois ?

Au cours d’une interview YouTube, une de nos élèves diététicienne, revient sur son parcours, et témoigne de la manière dont elle a réussi à vivre de son métier en très peu de temps grâce à notre formation.

Diététicienne, se lancer à son compte et remplir son agenda de clients

Aurélie Le Grossec est diététicienne dans un petit village du nom de Saulx (à côté de Vesoul). Dans une autre vie, Aurélie était salariée dans une structure en addictologie puis infirmière. Après plusieurs expériences dans le salariat, elle a compris que ça ne lui convenait pas.

Elle voulait être libre.

Elle a donc décidé de se mettre en arrêt maladie pour se former à la psycho nutrition. En octobre 2020, elle est prête à lancer son activité de diététicienne.

Elle commence par distribuer des cartes de visite et des flyers. Ça lui prend beaucoup de temps. Sa prospection avec cette méthode n’aboutit pas à des résultats concluants.

Elle crée un site internet avec wix. Ça ne donne toujours rien. Elle se rend compte que malgré les supports de communication qu’elle met en place elle n’arrive pas à trouver ou être trouvé par des clients.

Au même moment, elle vient d’avoir son premier enfant et son mari ne roule pas sur l’or. Pour aider son foyer, elle a besoin de gagner de l’argent. Il faut donc que son activité marche et qu’elle marche vite.

Aurélie a décidé de rejoindre l’Académie de Téliosa. Jusqu’à maintenant elle a de super résultats et avec Edouard, on est très fier d’elle.

On en a donc profité pour faire une petite interview. L’occasion de revenir en détail sur son parcours (très inspirant) et tout ce qu’elle a mis en place :

Problématiques abordées

  • Ses différentes expériences de salarié et comment elle a compris que ça ne lui convenait pas
  • L’importance d’investir dans son activité à hauteur de ce que l’on veut qu’elle marche
  • L’objectif de chiffres d’affaires qu’elle s’était fixé en nous rejoignant et comment elle l’a explosée (pour atteindre 4500€/mois)
  • Pourquoi comprendre le fonctionnement du référencement de Google a été clef
  • Comment elle est arrivée à 80 – 100 consultations par mois et pourquoi elle a décidé de freiner son activité
  • Sa technique pour avoir des patients plus sérieux
  • La répartition entre patientèle en locale vs en visio
  • Ses nouveaux projets et la nouvelle niche qu’elle veut aider

Analysons la situation :

Qui ? Aurélie Le Grossec

Problème : réussir à faire marcher son activité libérale rapidement pour soutenir financièrement son foyer (et être une femme indépendante)

Solution : A rejoint l’académie (notre programme de 6 semaines qui explique comment avoir 20 – 25 clients par semaine)

Ça a marché ? Oui. Elle est passée de 0 à 80 – 100 consultations / mois.

Ça a tellement bien marché qu’elle a dû freiner son activité pour retrouver un bon équilibre vie pro / vie perso.

La difficulté vivre rapidement de son activité de diététicienne pour faire vivre sa famille

En résumé, avant de rejoindre l’académie, Aurélie savait qu’elle était une bonne praticienne en nutrition. Elle voulait aider plus de personnes selon sa méthode et ses idéaux.

Mais avoir un site internet wix et distribuer des cartes de visite n’était clairement pas suffisant. Elle pensait qu’il suffisait d’avoir ses outils dans les mains pour développer sa clientèle. Cependant, ces outils de communication n’avaient de sens qu’à ses yeux et se retrouvaient vides de sens pour ses prospects. Une grosse incompréhension était présente. Elle ne comprenait pas comment avec des outils de communication dans lesquels elle avait investi elle n’obtenait aucun résultats concluant.

Elle a compris que si elle mettait les moyens à la hauteur de ce qu’elle souhaitait que ça fonctionne c’est ainsi que son activité décollerait.

La solution pour vivre aisément de son métier de diététicienne

Les axes travaillés

1. Refonte totale de son site internet avec passage de Wix sur WordPress pour améliorer le référencement

2. Étude des mots-clefs locaux et liés à sa niche sur lesquels il est important de ressortir

3. Boost de son profil Doctolib pour la démarquer des autres diététiciens.

Dès son arrivée dans le programme, Aurélie diététicienne s’est senti en confiance. Car le premier sujet abordé : « la niche » était une partie pour elle, qu’elle maitrisait. Cette entrée en matière dans la formation, la conforté dans son choix et l’a encouragé dans le développement de sa visibilité.

A travers le programme, ce qui a vraiment aidé Aurélie à se faire connaitre dans son métier de diététicienne c’est comprendre comment fonctionne Google.

Quand j’ai compris comment fonctionnait le référencement, j’ai compris que c’était la chose qui me manquait.

Une fois que c’est parti, « ça a explosé » ! Aurélie a commencé par dominer sa niche en local.

Grâce à ça, elle a identifié une sous-niche avec un problème plus profond : les personnes atteintes de lipoedème. C’est une maladie qu’elle connaît bien puisqu’elle en est atteinte. Elle veut aider les femmes atteintes de cette maladie à ne pas vivre le parcours du combattant qu’elle a vécu.

Grâce à la combinaison de ces éléments, elle est arrivée à 80 – 100 consultations par mois. « Je ne sais plus ou mettre les patients! ». Aujourd’hui, pour un premier rendez-vous il y a environ un mois d’attente. Ce qu’elle a réussi à faire est déjà génial mais ce n’est que le début.

Maintenant, on va l’aider à structurer cette nouvelle activité de coaching et notamment la partie “apport de patientèle”.

Pour résumer, Aurélie est passée de 0 à 80 – 100 consultations (4500€ de CA) en 6 mois.

Si vous avez envie d’avoir les mêmes résultats qu’Aurélie alors on peut vous aider.

Pour ne pas manquer les prochaines vidéos, abonnez-vous à notre chaîne en cliquant ici

Comment avoir 25 clients par semaine ?

SANS être une pro de la com’.
SANS avoir la fibre commerciale.
SANS être un expert en informatique.

Formation gratuite