teliosa

Hypnothérapeute salaire : Comment le définir ?

Lorsque que l’on souhaite changer de profession et se reconvertir dans un des nombreux métiers du bien-être, on se pose inévitablement la question de savoir comment estimer son salaire pour être sûr de vivre de sa nouvelle activité dans l’hypnothérapie. Hypnothérapeute, salaire comment le définir, comment ne pas sur estimer ou sous estimer son travail ?

Hypnothérapeute salaire : comment définir le bon salaire - Formation Thérapeute - Teliosa, Quentin MDB

Il est en effet difficile de franchir le cap d’une reconversion professionnelle tant que l’on n’est pas rassuré sur nos futures capacités financières, surtout une reconversion dans un des métiers du bien-être. Bien préparer son budget, son business plan est d’autant plus important qu’il sera aussi nécessaire de le présenter aux banques si vous souhaitez faire un crédit pour votre installation en tant que praticien dans le domaine du bien-être par exemple. Pour vous aider à vos projeter et à franchir le cap, voici quelques pistes qui vous aideront au mieux à déterminer vos futurs revenus et vous aideront à construire votre business plan.

Se former à l’hypnothérapie pour se démarquer

L’activité d’hypnothérapeute n’étant pas réglementée en France, chacun peut s’il le souhaite s’auto-proclamer hypnothérapeute rendant ainsi la concurrence très nombreuse. Il est donc très important que vous puissiez vous distinguer en affichant une formation solide et de bonnes références.

Donc même si rien ne vous l’impose, nous vous conseillons fortement de suivre une formation d’hypnothérapeute qui a déjà fait ses preuves. Par ailleurs, il est à noter qu’avoir en plus un diplôme dans le domaine médical ou paramédical est un vrai avantage qui permet de rassurer vos futurs clients en vous donnant plus de crédibilité par rapport à vos concurrents. Ainsi l’institut Français d’Hypnose recommande de posséder une qualification professionnelle paramédicale ou médicale en complément de votre formation d’hypnothérapeute.

Si vous possédez un diplôme médical ou paramédical, il vous est donc conseillé de demander votre numéro ADELI des professionnels de la santé, en enregistrant votre diplôme universitaire auprès de l’ARS (Agence Régionale de la Santé) du département où vous exercerez.

Devenir hypnothérapeute salarié

Même si cela ne représente pas la majorité des cas, il est tout à fait possible de devenir Hypnothérapeute salarié. Ce statut présente l’avantage de vous assurer une régularité de revenus même au démarrage de votre carrière ce qui est très rassurant.

En moyenne, un hypnothérapeute salarié débutant peut prétendre à un salaire entre le SMIC et 1 700€ brut par mois. Ce salaire peut être complété d’avantages comme un logement de fonction, un 13eme mois, une prime de participation ou d’intéressement…

Un hypnothérapeute sénior peut voir son salaire monter jusqu’à 5 000€ brut par mois.
Les structures recrutant des hypnothérapeutes sont des structures dédiées au bien-être et à la santé comme les centres de cure, les centres de thalasso mais aussi les hôpitaux et cliniques privées notamment les maternités.

Il est tout à fait possible de devenir salarié à temps partiel afin de pouvoir développer votre activité libérale en même temps. Avoir la double casquette d’hypnothérapeute salarié et libéral vous permettra de vous assurer un minimum de revenus qui vous permettront de développer votre activité plus sereinement tout en développant votre expérience.

S’installer comme Hypnothérapeute libéral

Comme on l’a vu précédemment, il est donc tout à fait possible de mixer une activité salariée avec une activité d’hypnothérapeute libérale. Que vous décidiez d’être un hypnothérapeute libéral à temps plein ou à temps partiel, les étapes avant de vous installer sont les mêmes.

1- Hypnothérapeute, choisissez la forme de votre société

Il existe de nombreuses formes de société différentes ayant toutes des avantages et des inconvénients.
Mais ne soyez pas nerveux, il est toujours possible de changer la forme de sa société après quelque temps d’exercice si vous vous rendez compte que la forme choisie initialement n’est finalement pas la mieux pour vous ou que, votre développement étant tel qu’il est nécessaire d’en changer.
Pour choisir au mieux la forme de votre société, il peut être opportun de vous faire accompagner par un expert-comptable ou un cabinet de conseil.

Les différentes formes de sociétés possibles sont pour un cabinet d’hypnothérapie (nous ne vous présentons ici que les statuts juridiques qui nous semblent les plus pertinents) :

Micro-entreprise

Ce statut est celui choisit par la plupart des hypnothérapeutes débutants. Il présente en effet l’avantage d’être très simple à mettre en place (2H) et il est administrativement simplifié. Les points à retenir sont les suivants :

  • Votre activité dépend de l’URSSAF.
  • Votre code APE est 86.90F – Activités de santé humaine non classées ailleurs
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 72500€ à l’année.
  • Vos cotisations sociales représentent 22% de votre chiffre d’affaires
  • Vos revenus sont imposés au titre des BNC (Bénéfices Non Commerciaux).
  • Vous ne payez pas de charges quand votre chiffre d’affaires est nul. V
  • Vous travaillez en exonération de TVA (jusqu’à 33 300€ de chiffre d’affaires)
  • Il n’est pas obligatoire d’ouvrir un compte professionnel si votre chiffre d’affaires ne dépasse pas 10 000€
  • Aucun capital de départ n’est demandé
  • Dispense de tenir des livres comptables

La radiation du statut de micro-entrepreneur est également très simple. Ce qui vous permettra, si votre activité se développe au-delà de 72 500€ de pouvoir facilement mettre fin à votre micro-entreprise pour choisir une nouvelle forme de société.

Les inconvénients de ce statut sont :

  • Il convient de gagner 20 000€/an pour avoir 4 trimestres validés pour la retraite
  • Les banques sont plus frileuses pour accorder des crédits aux micro-entreprises et demandent souvent au minimum de 5 années d’activité
  • Obligation de changer de forme de société si vous dépassez deux années de suite le plafond du chiffre d’affaires,
  • Toutes les charges ne sont pas déductibles puisque les taxes sont forfaitisées (22%)
  • Emploi d’un salarié impossible

L’Entreprise Individuelle au réel (EI)

Une entreprise individuelle est une forme simplifiée d’entreprise. Toute personne de plus de 18 ans peut créer ce type d’entreprise. Il n’est pas possible d’avoir un associé avec ce statut.
Les avantages de cette forme de société sont :

  • Vous dépendez de l’URSSAF
  • Création rapide et facile
  • Pas de capital minimum de départ
  • Tenue d’une comptabilité restreinte ; il est demandé de tenir uniquement le livre journal, le grand livre et le livre inventaire et de présenter un bilan si vous faites le choix d’être soumis au régime réel simplifié d’imposition.
  • Radiation et cessation d’activité simplifiée
  • Emploi de salarié possible

Les inconvénients sont :

  • Ce statut implique une responsabilité totale et infinie des dettes professionnelles sur l’ensemble du patrimoine personnel, à l’exception de la résidence principale. Toutefois, dans le cas d’une activité d’hypnothérapeute vos investissements restant très limités, votre responsabilité le sera également (sauf en cas de prêt immobilier pour acheter votre local).
  • Même si la comptabilité est réduite, il peut être nécessaire voir préférable de prendre un expert-comptable, d’abord pour vous assurer d’être informé des évolutions fiscales mais aussi pour éviter toute erreur et se libérer de ces tâches administratives qui prennent du temps.

Entreprise Unipersonnel à Responsabilité Limitée (EURL)

L’EURL est identique à la SARL à la seule différence que la société n’est créée que par un seul associé.
Les avantages de l’EURL sont :

  • Votre responsabilité n’est engagée qu’à hauteur de l’apport fait à la société
  • Cette forme de société a plus la côte auprès des banques
  • Deux choix d’imposition sont possibles dont l’impôt sur les sociétés qui permet d’optimiser la base imposable
  • L’emploi de salarié est possible

Les inconvénients sont :

  • Les frais et le temps pour créer une EURL sont plus importants et il est préférable de se faire aider par un expert-comptable ou un cabinet de conseil notamment pour tout le formalisme juridique
  • Obligation de tenir une comptabilité complète

Prenez votre temps et renseignez vous bien avant de décider de la forme juridique de votre société. Et surtout n’hésitez pas à vous faire aider !

Salaire pour hypnothérapeute : comment le définir - Teliosa

2- Hypnothérapeute, préparez votre business model / Budget

Toute personne qui souhaite se reconvertir et devenir un praticien d’hypnose se doit d’avoir de la visibilité sur ce qu’il va pouvoir gagner. La première étape est donc d’estimer votre chiffre d’affaires.
Hypnothérapeute, calculez et définissez votre chiffre d’affaire

En tant qu’hypnothérapeute plusieurs critères doivent être pris en compte pour calculer votre potentiel chiffre d’affaires :

  • Le nombre de séances et de prestations facturables dans l’année
  • Le nombre d’heure et de jours travaillés par mois et dans l’année
  • Le tarif des séances d’hypnose et autres prestations possibles (conférences ; stages…)
  • La concurrence locale
  • L’endroit où est installé le cabinet d’hypnothérapie
  • L’expérience et la renommée du praticien de l’hypnose

Le chiffre d’affaires d’un hypnothérapeute varie donc en fonction de son lieu d’activité et de ses techniques et bien sûr du prix des séances et consultations.

Hypnothérapeute salaire : Comment calculez votre salaire ?

Attention à ne pas confondre chiffre d’affaires et revenus. En effet, au chiffre d’affaires que vous allez percevoir, il convient de déduire tous vos frais de fonctionnement :

  • Loyer du cabinet – Attention si votre cabinet est à votre domicile, il est possible que vous ayez à payer tous les ans la CFE (Contribution Foncière des Entreprises)
  • Toutes les charges liées au fonctionnement du cabinet d’hypnothérapie (électricité, eau, abonnement internet, téléphone, assurance du local..)
  • Les charges sociales et impôts
  • Votre assurance professionnelle (RCP)
  • Vos frais de communication et de développement (site web, flyers, carte de visite…)
  • Vos frais divers ( ameublement du cabinet, fournitures diverses, coût d’un expert-comptable…)

Une fois tous ces frais déduits, vous obtenez votre salaire net d’hypnothérapeute.

Attention selon le statut de votre société (SA, SARL, EIRL, EI et micro-entreprise) et le choix ou non de la déclaration contrôlée, vous pourrez réduire vos impôts en déduisant tout ou partie de vos charges ce qui impactera votre salaire final.

Définissez le prix de vos séances

En tant qu’hypnothérapeute libéral, vous êtes amené à fixer vous-même vos tarifs. Même si cela vous paraît compliqué, en suivant les conseils ci-dessous, vous allez être à même de fixer vos prix au plus juste.

Le plus important est de faire une étude de marché en regardant les tarifs appliqués par vos confrères. Elle vous permettra de proposer des prix compétitifs et en cohérence avec le marché. Comparez-vous aux hypnothérapeutes qui ont des profils similaires au vôtre en termes d’expérience et de localisation.

Définissez ensuite la durée de vos séances, plus la séance d’hypnose sera longue, plus le tarif appliqué sera élevé.

Adaptez vos tarifs aux différents types de séances et techniques que vous allez proposer.

Enfin, comptabilisez tous vos frais de fonctionnement et charges sur un an et ramenez-les sur un mois- Vous aurez alors une idée du montant minimum que vous devrez percevoir tous les mois pour couvrir vos charges annuelles. Divisez encore ce montant par le nombre de jours où vous allez exercer votre activité tous les mois. Vous saurez alors combien vous devez gagner par jour. Ajoutez à ce montant le salaire que vous souhaitez percevoir par jour et divisez-le par le nombre de séances que vous pensez pouvoir faire quotidiennement. Vous obtenez alors le prix d’une séance. Attention à ce que le prix soit toujours cohérent par rapport au marché local et par rapport à votre expérience et réputation.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur la manière de définir votre salaire de praticien en hypnothérapie, lisez nos articles sur le sujet :

Comment avoir 25 clients par semaine ?

SANS être une pro de la com’.
SANS avoir la fibre commerciale.
SANS être un expert en informatique.

Formation gratuite