teliosa

Hypnotiseur définition : En quoi consiste le métier d’hypnotiseur ?

L’hypnose est une pratique désormais largement démocratisée et dont les bienfaits sont reconnus et utilisés dans le milieu médical. C’est pourquoi, le métier d’hypnotiseur attire de plus en plus de personne qui souhaitent se reconvertir dans un métier du bien-être.

Hypnotiseur définition du domaine de l'hypnose et du métier - Thérapeute formation et coaching, Teliosa, Quentin MDB

Voici une fiche métier sur la profession d’hypnotiseur qui vous présente les points importants à avoir en tête pour exercer ce métier du bien-être. Tout d’abord il faut savoir qu’il y a plusieurs métiers dans le domaine de l’hypnose. Pour bien comprendre la profession il faut avoir en tête qu’il y a certaines différences entre un hypnotiseur et un hypnothérapeute, vous allez donc retrouvez hypnotiseur définition du métier, définition de l’hypnose et bien d’autres informations.

Comment définir l’hypnose ?

L’hypnose a toujours existé. Il est fréquent de retrouver ce que l’on appelle l’état hypnotique dans de nombreux rituels notamment chamanique.

La forme que l’on connaît aujourd’hui de l’hypnose est née au 18e siècle grâce au médecin allemand Mesmer, ainsi qu’à ses disciples. Ils sont les premiers hypnotiseurs, comme on l’entend aujourd’hui.

C’est ensuite grâce aux études de Milton Erickson qui vont permettre de découvrir l’amplitude des pouvoirs de l’hypnose.

L’état hypnotique est un état de conscience modifiée, où l’on perçoit les choses de façon totalement différente, dans lequel le cerveau est beaucoup plus réceptif grâce notamment au fait d’un abaissement des barrières de la conscience. Plusieurs études scientifiques réalisées depuis la moitié des années 90, ont permis, de caractériser grâce à l’imagerie cérébrale, cet état de conscience, prouvant que l’hypnose est réelle.

Ce mode de fonctionnement de notre cerveau permet à l’individu de faire abstraction du monde qui l’entoure. Sa sensorialité va considérablement être augmentée, ce qui lui permet de supprimer ses points de blocages et ainsi trouver des leviers pour faire face à ses problèmes, apprendre à gérer ses douleurs… L’état de lâcher-prise permet au sujet d’envisager sereinement sans frein, des possibilités d’action, que ce soit sur son esprit, la gestion de ses émotions… Il est important de noter que même sous hypnose, un sujet ne peut faire quelque chose que sa conscience ne souhaite pas.

Hypnotiseur définition : quel est son rôle ?

À ce jour, la différence entre un « Hypnotiseur » et un « Hypnothérapeute » n’est pas franchement marqué car aucun diplôme d’état n’est obligatoire pour s’installer comme « thérapeute pratiquant l’Hypnose ». Les syndicats luttent pour faire reconnaitre la profession d’hypnothérapeute en faisant valoir que seules les personnes ayant un diplôme validant une formation d’hypnothérapeute peuvent utiliser le titre de thérapeute. Mais à ce jour, rien n’a été tranché par la loi. Il est à noté toutefois que la plupart des thérapeutes préfèrent se nommer « Hypnothérapeute », le terme « Hypnotiseur » étant très connotés « spectacle ».

L’hypnotiseur, grâce à la formation qu’il a suivi, possède un champ d’action particulièrement large.

Il est capable d’agir : 

  • Sur les problèmes de sommeil. L’hypnose est un très bon remède pour toutes les personnes qui présentent des troubles du sommeil. Elle peut leur permettre de réguler leur cycle nocturne. 
  • Sur les problèmes de poids. L’une des caractéristiques de l’hypnose est que cette dernière peut permettre de régler des comportements inadéquats ou malsains, par rapport à la nourriture.
  • Sur les addictions. Grand nombre de personnes ont réussi à diminuer voire arrêter leur consommation de produits mauvais pour leur santé grâce à l’hypnose. C’est notamment le cas pour le tabac.
  • Sur les douleurs chroniques. L’hypnose, dans le cadre médical, est très efficace pour soigner des douleurs dues à des maladies chroniques. 
  • Sur la confiance en soi. De nombreuses personnes prennent la décision d’effectuer des séances d’hypnose pour améliorer leur confiance en eux. Ce manque de confiance peut devenir un réel handicape lorsqu’il empêche les personnes d’agir, de prendre des décisions. 
  • Sur la gestion d’un traumatisme. Pour les personnes ayant subi un traumatisme, et souffrant par exemple de stress ou d’anxiété; 
  • Sur les phobies. L’une des raisons de consultations d’hypnotiseurs les plus fréquentes concerne la guérison de phobies.
Métier d'hypnotiseur la définition du métier - Teliosa

Qui peut devenir hypnotiseur ?

Une question que vous devez certainement vous poser est : qui peut devenir hypnotiseur ?

La réponse est simple. Tout le monde est capable de devenir hypnotiseur. Seulement, pour pouvoir exercer ce métier, il est indispensable de suivre une formation ne serait-ce que pour être légitime et prouver que vous avez acquis les fondamentaux tant théoriques que pratiques du métier.

Avant de choisir votre formation, vous devrez choisir quel courant d’hypnose vous souhaitez suivre:

  • Ericksonienne
  • Cognitive et comportementale
  • Classique
  • Analytique

Une fois ce choix fait, vous n’avez plus qu’à choisir votre centre de formations.

Cependant, vous devez rester vigilant. L’hypnose touche à l’être humain, à son éthique. Vous devez choisir une formation de confiance. Pour ce faire, vous pouvez vous baser sur différents critères, et surtout des critères de contenus, de références, de compétences, de sérieux et de réputation. Il est primordial de prendre le temps de comparer les différentes formations qui vous sont proposées sur le marché, afin de faire le choix le plus judicieux.

L’une des techniques les plus enseignées est l’hypnose ericksonienne. C’est aussi la méthode la plus connue dans le secteur de l’hypnose. En revanche, vous pouvez aussi choisir de suivre l’enseignement d’une autre méthode. On peut par exemple vous proposer l’hypnose humaniste. Celle-ci est différente car l’hypnotiseur a pour rôle d’accompagner son patient vers une certaine forme d’éveil.

Comment se déroule une séance avec un hypnotiseur ?

Lors d’une séance d’hypnose, le patient est plongé dans un état compris entre la veille et le sommeil. C’est à ce moment-là, que le professionnel, l’hypnotiseur, va pouvoir interagir avec l’inconscient du patient. Même dans cet état, le patient reste en possession de son libre arbitre. Ainsi, un hypnotiseur ne peut pas faire faire quelque chose que l’inconscient du sujet ne veut pas.

L’hypnotiseur, au cours de sa séance, va accompagner son patient, toujours dans la suggestion, pour ne rien imposer et ne pas porter atteinte à l’intégrité de la personne qui vient consulter et se faire aider. Grâce aux différentes techniques apprises durant la formation, il va, en douceur, proposer des perspectives inédites à l’inconscient, qui auront pour but et pour objectif de modifier des comportements gênants ou dérangeant dans la vie de tous les jours.

Il est peu pertinent de décrire une séance type d’hypnose. La particularité, mais aussi le point central des thérapies par l’hypnose, c’est que le professionnel construit sa séance sur-mesure, en fonction des besoins de la personne. Une personne consultant pour des problèmes de sommeil, une autre dans le but de réduire certaines douleurs, et une dernière qui souhaite vaincre une phobie, n’auront absolument pas les mêmes besoins. C’est pour cela que chaque séance d’hypnose est personnalisée, même si les techniques et protocoles restent les mêmes. Toutefois, toutes les séances doivent commencer par une analyse approfondie tant des besoins du client, que des causes de ses problèmes. Cet échange doit aussi servir à faire un point entre chaque séance pour notamment pouvoir réadapter le protocole si nécessaire.

En plus de d’adapter les séances aux problématiques, il est aussi important de prendre en compte le passé et le vécu de la personne qui consulte. En effet chacun a vécu des expériences et des émotions différentes, qu’il est essentiel de prendre en compte lors d’une séance d’hypnose. Cela permet à l’hypnotiseur de mieux orienter sa séance, et de mieux comprendre les réactions et les implications des sujets.

Lors d’une séance d’hypnose, le but de l’hypnotiseur est d’aider à trouver une solution à un problème. C’est donc davantage sur la solution que sur le problème en lui-même que va se diriger la séance.

On peut prendre l’exemple d’une patiente qui consulte dans le cadre d’une perte de poids et de problèmes relationnels par rapport à la nourriture. Le professionnel va donc sûrement choisir d’orienter l’axe de sa séance sur des questions comme “Comment mieux se comporter et avoir une attitude sans danger face à l’alimentation”. Pour autant, il va tout de même s’intéresser aux raisons qui ont poussé au développement de cette attitude, mais sans en faire le centre de la séance.

C’est la même chose pour la plupart des autres troubles qui poussent à consulter un hypnotiseur. Pour une personne addict, il sera plus judicieux d’orienter la séance sur le fait de couper la dépendance avec le tabac, plutôt que sur les raisons qui ont poussé la personne à en consommer.

Vous souhaitez vous reconvertir dans les métiers de l’hypnose ? Découvrez nos autres articles à ce sujet :

Comment avoir 25 clients par semaine ?

SANS être une pro de la com’.
SANS avoir la fibre commerciale.
SANS être un expert en informatique.

Formation gratuite