teliosa

Quelles sont les études pour devenir sophrologue ?

Si vous souhaitez devenir sophrologue, que se soit dans le cadre d’une reconversion professionnelle ou dans le cadre d’un choix d’études, il est important de savoir quel parcours est nécessaire pour atteindre votre objectif de carrière afin de pouvoir exercer dans le domaine du bien-être;

Les études pour devenir sophrologue - Coaching et formation pour thérapeute - Teliosa, Quentin MDB

Faut-il faire des études pour devenir sophrologue ? Quelles formation suivre? Vous retrouverez ici toutes les informations pertinentes sur les études nécessaires et les formations permettant d’exercer le métier de sophrologue.

Quelles sont les qualités requises pour devenir sophrologue ?

Le métier de sophrologue est un métier attrayant pour toutes les personnes qui souhaitent changer de vie, et se reconvertir dans le secteur du bien-être, secteur qui place l’humain au centre de tout. Comme pour tous métiers, il est important de posséder certaines qualités et compétences pour réussir et s’épanouir dans ce métier.

La principale qualité dont vous devez faire preuve en tant que futur sophrologue est l’écoute. En effet, vos patients devront se sentir en confiance lors des séances de sophrologie et pour cela il est impératif de faire preuve d’une écoute attentive et bienveillante. L’écoute est d’autant plus importante que c’est grâce à elle que vous définirez les besoins et attentes de votre patient. Cette écoute attentive vous aidera aussi à définir précisément les exercices à réaliser pendant votre séance de sophrologie.

La générosité et l’empathie sont également deux qualités que doit posséder un sophrologue. Votre patient doit se sentir compris, non jugé. Il doit avoir le sentiment et la certitude de se sentir entre « des mains » compréhensives afin de suivre le programme le plus sereinement possible.

En tant que sophrologue, votre communication doit aussi être de qualité, posée, sans jugement et douce. Il est important de ne surtout pas la négliger, car elle est la clé qui permettra de guider votre patient vers son objectif. Certains sophrologue se forme pour se faire à la communication non violente.

Les sophrologues sont amenés à rencontrer tous types de patients, jeunes, moins jeunes, de toutes les classes sociales et de toutes origines. Vous vous devez d’être à l’aise auprès de chaque public, et savoir adapter votre communication selon le patient.

Si vous choisissez d’effectuer des séances de groupe, alors vous devrez aussi faire preuve d’un certain sens de l’animation et d’imagination, afin de mettre en place des séances efficaces et qualitatives, avec des activités variées.

Les etudes a suivre pour devenir sophrologue Teliosa e1653324644769 edited | Teliosa

Comment devenir sophrologue ?

Le métier de sophrologue, comme la plupart des métiers du bien-être, n’est pas réglementé. Il est dit libre et donc aucun diplôme ou formation n’est imposée pour s’installer. En effet, contrairement aux différents métiers de la médecine traditionnelle, il n’est pas obligatoire de posséder un diplôme d’État pour être sophrologue. Cependant, il est conseillé d’obtenir un certificat ou un diplôme qui valide vos compétences en la matière.
Certaines formations vous permettront d’accéder à la Certification Professionnelles de Sophrologue, qui correspond à un titre de niveau III en France, et de niveau 5 en Europe et qui vous permettra de vous inscrire au Registre National de la Certification Professionnelle (RNCP). Cette certification est plébiscitée par les patients et les médecins travaillant avec des sophrologues. Elle est, en effet, vue comme un gage de compétence et de qualification.

Si vous souhaitez suivre une formation , vous pouvez consulter le site de France Compétences qui recense les formations certifiantes permettant une inscription au RNCP. La plupart des formations dure environ 300 heures, heures pendant lesquelles vous aurez la possibilité d’apprendre les techniques et méthodes nécessaires pour exercer ce métier et surtout les mettre en pratique.

Avant de choisir la formation que vous souhaitez suivre, il vous faudra d’abord faire un choix entre les différents courants de sophrologie existants :

  • L’école caycédiennes. Affiliée à la fédération Alfonso Caycedo, la sophrologie caycédienne a pour objectif de renforcer les attitudes et les valeurs positives dans la vie quotidienne que ce soit à titre personnel ou professionnel. L’objectif est de développer des capacités de gestion active du stress et des émotions négatives.
  • La sophrologie Dynamique: Créée par Yves Davrou, élève d’Alfonso Caycedo. La sophrologie dynamique est basée sur l’apprentissage par l’expérience et par l’entraînement en répétant des exercices mentaux et physiques dans un ordre bien précis.
  • La sophrologie analytique : En s’appuyant en partie sur les théories freudienne, jungienne et lacanienne, la sophrologie analytique couple les principes de la sophrologie avec des outils issus d’autres méthodes de psychothérapie comme l’analyse transactionnelle, la PNL, la Gestalt-thérapie ou encore les constellations familiales.

Une fois que vous avez choisi la formation qui vous convient et qui répond à vos attentes, vous devrez ensuite choisir la forme de votre apprentissage.

Les études pour devenir sophrologue : se former à la sophrologie à distance

Si vous souhaitez suivre une formation de sophrologue en parallèle d’autres activités ou de votre vie de famille, cela est possible. Il vous suffit de suivre une formation à distance. Ce style d’apprentissage possède certains avantages mais aussi inconvénients non négligeables.

La formation à distance permet à la personne qui la suit de s’organiser comme elle le souhaite et de gérer ses horaires. Pas besoin de se connecter à des heures précises pour suivre les cours, vous seul décidez des moments propices à votre apprentissage. C’est un réel atout pour les personnes en reconversion professionnelle qui doivent à la fois gérer leur formation pour devenir sophrologue et leur travail, sans parler de leur vie de famille. Un avantage non négligeable des formations à distances, est les économies faites sur les frais de déplacements et les frais de restauration.

Le gros inconvénient d’une formation à distance est l’absence de travaux pratiques. En effet, vous ne pourrez avoir que des cours théoriques et les exercices pratiques que l’on vous demandera de réaliser ne seront corrigés et partagés avec personne. Il conviendra donc de compléter votre formation par des stages qui vous permettront de vous exercer avant de vous lancer. Pensez à bien anticiper vos demandes de stages et si possible à les réaliser pendant votre formation à distance pour éviter de rallonger votre délai de formation.

L’autre inconvénient d’une formation à distance est que vous ne bénéficiez pas de l’effet de groupe. Il vous sera en effet plus difficile de partager avec les autres étudiants et vous devrez travailler seul(e). Vous devez donc être suffisamment autonome pour vous auto-gérer, trouver la bonne organisation de travail et les bonnes méthodes d’apprentissage.

Suivre une formation en présentiel pour devenir sophrologue

Si vous n’êtes pas un adepte du distanciel, et que votre situation vous le permet, vous pouvez parfaitement choisir de suivre une formation en présentiel.
Les cours en présentiel présentent ainsi plus d’avantages que d’inconvénients comparés à une formation à distance.

Suivre des cours avec d’autres élèves vous permet en effet de bénéficier de ce que l’on appelle la dynamique de groupe. Ainsi, vous serez beaucoup plus stimulé lors de votre apprentissage, vous pourrez effectuer des exercices pratiques en compagnie d’autres élèves de la formation et échanger vos ressentis, trouver des soutiens, et plus encore.

Pour les personnes qui ont du mal à organiser leur temps et qui ont besoin de se sentir soutenu, la formation en présentiel est idéale. Vous serez en effet directement au contact de vos enseignants et formateurs, et pourrez ainsi, poser toutes vos questions. Vos heures de cours seront imposées ainsi que le rythme de travail.

Mais l’avantage majeur d’une formation en présentiel est la réalisation d’exercices pratiques qui vous permettra de vous entraîner et de commencer à affiner votre technique pendant la formation.

La pratique, étape essentielle

Que vous ayez opté pour une formation à distance ou en présentiel, il est important, pour vous sentir à l’aise et vous entraîner dans le monde réel avant d’ouvrir votre cabinet, de réaliser un ou plusieurs stages soit auprès de sophrologues libéraux soit auprès de structures telles que des maisons de retraite ou des centre de soins;

La pratique est une étape décisive, car c’est à ce moment-là que vous apprendrez à être à l’aise avec vos futurs patients, et à gérer toutes sortes de situations. Cela vous permettre de débuter plus sereinement sans risque d’entacher votre réputation pour défaut de pratique.

Comment exercer en tant que sophrologue ?

Comme beaucoup des métiers dans le secteur du bien-être, il est plus fréquent d’exercer la fonction de sophrologue en tant qu’indépendant. Exercer une profession en indépendant permet beaucoup plus de liberté comme le choix des ses horaires de travail, son lieu d’installation, le rythme et le contenu des séances et bien-sûr ses tarifs.
Attention, il est difficile de définir le salaire type d’un sophrologue indépendant car il dépend de nombreux facteurs qui varient selon les villes, la réputation du sophrologue, de l’amplitude de travail, du type de séances réalisées et bien-sûr du prix des séances.

Vous l’aurez compris, plusieurs formes et types de formations permettent de devenir sophrologue, alors prenez votre temps, faites le point sur votre disponibilité, vos envies et renseignez-vous bien avant d’en choisir une.

Complétez votre lecture avec cet autre guide sur le parcours de formation pour devenir sophrologue :

Comment avoir 25 clients par semaine ?

SANS être une pro de la com’.
SANS avoir la fibre commerciale.
SANS être un expert en informatique.

Formation gratuite