teliosa

Revenus Passifs : pourquoi ça n’existe pas ?

Revenus passifs = le Graal = gagner de l’argent sans rien faire. Poursuivie par beaucoup, obtenu par peu, sa quête est plus complexe qu’il n’y paraît. Il y a généralement 2 – 3 choses qu’on oublie souvent de vous dire.

On va voir cela dans cet article.

I. Les revenus passifs « en ligne »

Les revenus passifs, ça n’existe pas.

Je sais que ca fait rêver beaucoup de monde mais c’est beaucoup de travail. Le premier qui a popularisé les revenus passifs c’est Tim Ferris avec son livre « La semaine de 4 heures ». En lisant ce livre, je me suis dis que ça n’avait pas l’air complexe de gagner sa vie comme ça alors pourquoi pas moi ?

J’ai essayé de gagner de l’argent avec mon blog, j’avais une thématique de site spécialisé. Mais j’ai vite compris que c’était quand même beaucoup de travail.

Il y a une opposition entre faire des petits programmes/produits qu’on va essayer de vendre en automatique. Mais c’est extrêmement compliqué de faire une stratégie de petits produits rentables (par exemple des formations de 100 € à 300 € max).

Mais pour vendre un produit pas cher, il faut réussir à optimiser les étapes d’acquisition, ce qui fait que le coût d’acquisition est très élevé. Quand on dépend d’une source de trafic payante c’est compliqué d’être rentable, c’est plus facile quand on a déjà une communauté car on a un trafic organique.

Une influenceuse australienne qui faisait de la peinture avec de l’eau donnait des cours sur son activité. Elle avait 300 000 followers sur Instagram ca fonctionnait bien au début mais au bout de 3, 4 mois on avait épuisé sa communauté.

En fait, « revenus passifs » n’est pas le bon terme car ça demande énormément de travail pour générer des revenus.

II. Les revenus passifs « classiques » :


Les revenus passifs classiques sont par exemple l’immobilier, les divendes d’actions etc.. Cependant, c’est une vraie compétence qui prend du temps à acquérir.

Il faut arrêter de vouloir faire des revenus passifs mais plutôt faire des revenus actifs.

Un gérant de grande fortune nous expliquait que, si passivement on veut gagner de l’argent, il faut prendre des risques. Cependant, si on a pas assez de revenus actifs avant d’avoir des revenus passifs ça va être difficile . Si vous n’avez pas de mises assez importantes au départ ça va être difficile de faire des gros rendements.


III. Les revenus passifs, version « nouveau paradigme » :

Le point incontournable quand on parle de revenus passifs : les cryptos, les NFT, etc…
Les cryptomonnaies prennent beaucoup de temps, l’information est difficile à trouver. Cependant, on peut trouver quelques projets intéressants ( comme protocol).

Pour le coup, ce sont vraiment des revenus passifs, une fois qu’on a trouvé le bon projet et qu’on a investi assez d’argent on peut avoir de gros rendements. Mais le plus important, c’est de développer les bonnes compétences avant de se lancer.

Conclusion

  • Les revenus passifs ça n’existe pas parce que c’est beaucoup de travail
  • La meilleure optimisation de votre temps apprendre à développer vos propres revenus en développant votre activité.
Pour ne pas manquer les prochaines vidéos, abonnez-vous à notre chaîne en cliquant ici

Comment avoir 25 clients par semaine ?

SANS être une pro de la com’.
SANS avoir la fibre commerciale.
SANS être un expert en informatique.

Formation gratuite