teliosa

La procrastination dans son métier de thérapeute : 3 solutions pour avancer

Comment dire stop à la procrastination ? La procrastination est quelque chose qui nous touche tous, quelque soit notre niveau. Aujourd’hui, je vous donne 3 astuces pour en sortir.

Qu’est-ce que la procrastination ?

La procrastination s’explique par le fait qu’on ne fait pas ce qu’on devrait faire. Steven Kotler dans son livre Styling Fayard explique que cet état diffère de l’état de flow. Un exemple de l’état de flow pourrait être celui-ci : des programmeurs qui écrivent des lignes de codes en étant très concentrés et en ne faisant aucune erreur. C’est un état positif qui nous pousse à entreprendre, à être actif. Contrairement à l’état de procrastination qui est celui de l’apathie, où l’on ne sait pas ce qu’on doit faire, où l’on repousse à plus tard les choses indéfiniment.

Pourquoi procrastine-t-on ?

Généralement, on procrastine parce qu’on ne sait pas quoi faire ou l’on sait quoi faire mais on ne le fait pas.

Premier cas : on ne sait pas quoi faire.

Nous nous rajoutons plusieurs petites tâches qui nous donnent l’impression d’avancer alors que non. Par exemple, cela peut être des personnes qui vont passer beaucoup de temps sur leur logo, sur leur chartre graphique. Lorsque l’on fait ces choses, on a l’impression d’être de faire des choses, d’être « occupé » alors que ces dernières ne nous font pas avancer. Notre attention n’est pas dirigée au bon endroit.

Deuxième cas : on sait quoi faire mais on ne le fait pas.

Parfois, certaines personnes procrastinent parce qu’elles ont peur que leur activité ne fonctionne pas. Elles ont peur d’entreprendre ce qu’elles doivent faire car elles se disent que si cela ne fonctionne pas elles auront fait tous ces efforts pour rien. Elles tombent dans un cercle vicieux : elles n’essayent pas donc elles ne prennent pas de risques donc elles n’échouent pas. Le problème de ce cercle est qu’on ne réussit jamais non plus.

On apprend toujours plus en essayant quand ne faisant rien.

Si vous luttez constamment contre quelque chose vous allez finir par vous épuiser, ce qu’il faut faire c’est un changement radical. Il faut faire la différence entre le niveau macro et micro. Au niveau macro, il faut analyser ce que vous devez faire pour réussir même si certaines choses ne sont pas plaisantes à faire vous devrez les faire. Cependant, si vous n’êtes pas aligné au niveau micro avec le niveau macro, vous n’y arriverez pas, et donc il faudra changer.

Les 3 solutions pour arrêter de procrastiner

Découper vos grosses tâches en micro tâches

Lorsque vous ferez ça le but sera d’en faire un peu tous les jours. Par exemple, si vous devez contacter des personnes même si cela est compliqué et que vous vous prenez des rejets, forcez vous à en faire un peu tous les jours.

Traquer ce que vous faites

Lorsque vous avez choisi une micro tâche et que vous l’avez réalisée, notez votre progression ( dans un tableau par exemple). Cela est satisfaisant et vous donne le sentiment d’avancer.

N’oubliez pas de vous récompenser !

Ensuite, on peut se récompenser de l’avoir faite ( personnellement, je regarde une vidéo Youtube que j’aime bien)

Résumé des solutions contre la procrastination

L’idée est que la procrastination est une énergie basse et que le but est d’atteindre l’énergie de flow qui est une énergie élevée. Pour ça il faut essayer de transformer ses émotions. Si vous ne réussissez pas à faire cela c’est qu’il y a un manque d’alignement. Si c’est quelque chose que vous aimez mais que vous n’avez pas envie de faire, analysez si cela est vraiment important, si c’est le cas ces choses là vont revenir. Et pour faire ces choses il y a 3 solutions à adopter :

  • Découper vos tâches en micro tâches
  • Traquer vos tâches
  • Se récompenser
Pour ne pas manquer les prochaines vidéos, abonnez-vous à notre chaîne en cliquant ici

Comment avoir 25 clients par semaine ?

SANS être une pro de la com’.
SANS avoir la fibre commerciale.
SANS être un expert en informatique.

Formation gratuite